La suite de mon histoire est plus compliquée que ce que d’aucuns peuvent imaginer

En surfant sur le net un jour, j’ai été informé d’une compétition en art plastique. Elle devait se dérouler à l’étranger dans 6 mois. J’avais besoin d’un passeport, d’un visa, de l’argent du billet d’avion et du matériel pour les œuvres. Avec l’aide de mes amis, j’ai monté le plan de braquage d’une des plus grandes banques de la capitale. Le coup avait marché comme sur des roulettes et j’ai eu la somme qu’il me fallait.


A quelques semaines de mon voyage, Alexandre m’annonce qu’elle est enceinte de moi. Tout confus je la congédie en niant la paternité de l’enfant. Elle se confie à ses parents. Informé de la descente de la police chez moi, je me réfugie chez mon ami. Ma maison est scellée et surveillée. Je panique, les remords montent parce que mes pièces d’identification, mon visa, mes tableaux… se trouvent dans ma chambre. Je ne peux pas retourner au village avec toute la honte. Là-bas, mes parents jouent au gros dos parce que je suis en licence et bientôt je viendrais changer leur vie.


Mon ami me met la pression de quitter sa chambre mais que faire ? A moins d’une semaine de mon voyage, le recteur promet 200 000 FCFA à celui qui mettrait la main sur moi. Je suis pris au piège par mon propre ami et me voilà derrière les barreaux. Y étant, le directeur de la banque récemment braquée me porte plainte. Mon image avait été enregistrée par les caméras au cours de l’opération. Je suis en prison pour détournement de mineurs et pour braquage d’une banque.

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.