Je m’appelle Moussa, j’ai 21 ans. A mon jeune âge mes erreurs sont légions.  Je suis en prison et comment suis-je arrivé là ? Lisez mon histoire jusqu’à la fin.

Après l’obtention de mon Baccalauréat à18 ans, je suis allé à la capitale, à plus de 700 Km de la maison familiale. Mes parents m’ont conseillé de m’inscrire en économie, contrairement à l’art que je désirais faire. Ils voulaient me voir devenir entrepreneur, chef d’entreprise, bref un homme puissant et influent. Ma première année en fac fut un échec, parce que je ne maitrisais pas les sciences. Je leur avais caché cela. En effet, dès mon arrivé dans cette belle et grande ville, je me suis tellement amusé parce que je n’avais rien vu d’aussi beau. J’appartenais à un groupe de camarde un peu suspect. Nous nous livrions à l’alcool, à la drogue, et aux plaisirs de tout genre.

Mes amis m’appelaient ‘’poulet’’ parce que je suivais les rêves de mes parents et non les miens. Ils m’humilièrent en publique, et surtout devant les filles que je convoitais. Pour démontrer ma force, J’ai décidé de tourner la page. En deuxième année j’avais dépensé mes frais de scolarité dans la musique et autres plaisirs. Ne pouvant les rembourser avant le délai, j’ai monté un coup avec mes ami et un médecin pour escroquer une somme de 100 000 FCFA à mes parents. J’en avait dépensé 25 000 FCFA pour payer les acteurs. Avec 50 000 CFA j’ai réglé la première tranche. Le reste a été dissipé dans l’alcool, la drogue et les femmes. J’avais soutiré le porte feuil d’une femme pour offrir un cadeau à Alexandre, la fille unique du recteur que je désirai bien. Elle avait 16 ans.

Quelque temps après il me fallait un peu d’argent pour payer la seconde tranche. Dans un cabaret, je faisais valoir mes talents pour une somme de 5000 FCFA la semaine. Une chose que j’ai laissé tomber parce que c’était misérable. J’ai peint mon premier tableau et personne ne l’a acheté. Le délai étant passé, il y’avait plus moyen de retourner à l’école. J’ai dû rejoindre un groupe de brigand parce que je ne pouvais pas retourner au village avec la honte.

Share:

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.