Primary tabs

Economie

Cameroun : Réduction des tracasseries sur les corridors

La Douane a pris l’engagement, de supprimer les contrôles superflus sur les corridors de transit de marchandises vers la République Centrafricaine et le Tchad.
625 vues
02/11/2019 - 12:25
lucien embom
Journaliste

La décision de la Direction Générale des Douanes (DGD) fait suite aux multiples plaintes des syndicats des transporteurs. Selon les conducteurs, des agents de la douane ont mis sur pied des postes de contrôle fantaisistes sur les corridors Douala-Bangui et Douala-Ndjamena. Leur activité paralyse amplement le circuit d’acheminement des marchandises du Port Autonome de Douala vers le Tchad et la RCA.

Ces contrôles superflus engendrent des dépenses supplémentaires et occasionnent de lourdes pertes de temps. Des mesures ont été prises pour que tout douanier rendu coupable d’acte de corruption soit sévèrement puni par la DGD. La démarche de la Direction Générale des Douanes obéit au Projet de Facilitation du Transport et du Transit en zone Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC).

Ce projet fait partie du programme régional conçu pour améliorer les échanges commerciaux et incorporer le Cameroun, le Tchad et la République Centrafricaine (RCA), aux marchés locaux et internationaux grâce à la réduction des engorgements de trafic le long de deux corridors-clés à savoir Douala-Ndjamena et Douala-Bangui. Il s’agit de réduire les obstacles physiques, notamment les barrages routiers illégaux et les paiements illégaux.

L’exécution du Projet de Facilitation du Transport et du Transit en zone CEMAC se fait à travers trois composantes. Elles vont de l’amélioration des infrastructures aux investissements dans la facilitation des transports, en passant par le renforcement des capacités des institutions en matière de facilitation. Le Ministère des Transports du Cameroun doit peser de tout son poids pour la réussite du Projet.   

 

Crazy BYW PW Boost

Tags: