Primary tabs

Actualités

Cameroun : 500.000 emplois créés en 2018

Dans son discours du 10 février 2019 à l’occasion de la fête de la jeunesse, le Président Paul Biya affirme que plus de 500.000 emplois ont été créés l’année dernière.
521 vues
02/11/2019 - 11:19
lucien embom
Journaliste

De l’avis du Chef de l’Etat camerounais, plus de 500 mille emplois ont été créés en 2018 grâce aux grands chantiers en cours, aux projets agricoles, routiers et infrastructurels, ainsi qu’aux travaux menés par les collectivités territoriales décentralisées. La loi du 11 juillet 2018 ouvre la voie à la modernisation et à la standardisation de l’offre de formation. Les centres de formation professionnelle d’excellence sont opérationnels.

 Ces centres sont ouverts dans les villes de Douala, Limbe et Sangmélima. « Les structures de formations agréées, publiques et privées, ont accueilli l’an dernier près de 40.000 apprenants. En 2019, il est prévu de créer au moins 500.000 emplois. Le gouvernement poursuivra l’opérationnalisation d’un dispositif de gestion prévisionnelle des emplois…, » précise Paul Biya.  

Près de 4.000 projets élaborés

La plus haute autorité de l’Etat du Cameroun rassure, en soutenant que les axes stratégiques du plan d’action prioritaire de la politique nationale de l’emploi continueront d’être mis en œuvre. L’accès à la formation professionnelle sera amélioré, à la fois par la diversification des filières et la densification de l’offre de formation. L’institut National de Formation des formateurs et du Développement des Programmes sera ouvert à Yaoundé.

Le Ministère de la Jeunesse et l’Education Civique (MINJEC) a lancé la campagne d’éducation civique et d’intégration nationale. La campagne a touché plus d’un million de jeunes. Cette activité a soutenu la formation de 1.300 appelés de l’Agence du Service Civique National de Participation au Développement (ASCNPD). Dans le cadre du Plan Triennal « Spécial Jeunes », près de 4.000 projets ont été élaborés et les financements sont prévus.

Le Promoteur du Renouveau National invite les jeunes à s’intéresser à la chose politique. C’est probablement pour cela qu’il déclare : « En votant, en se présentant à une élection, en étant élu conseiller municipal ou régional, député ou sénateur, on fait de la politique au sens noble du terme. Si vous en avez l’ambition, n’hésitez pas à vous engager dans cette voie pour le bien de votre pays. »

Lutte contre les fléaux sociaux

Le Locataire du Palais de l’Unité, salue la participation de la jeunesse à la Présidentielle 2018. Pour lui, cette participation est encourageante, car elle traduit l’intérêt certain des jeunes pour les affaires du Cameroun. Selon le géniteur des Projets Structurants, cet intérêt doit être conforté et poursuivi. Il se démarque d’une pratique devenue courante qui s’exprime à travers les réseaux sociaux et qui donne lieu à des dérives préoccupantes. 

Le Nnom Ngii est conscient que le désœuvrement peut conduire à de mauvais comportements, tels que la délinquance, la consommation abusive d’alcool et de drogues.  Le Cameroun de demain se fera avec la jeunesse. « Le gouvernement devra prendre des mesures urgentes pour mener un combat sans merci contre ces fléaux qui minent notre jeunesse et qui, à terme, menacent l’avenir de notre pays…, » martèle Paul Biya.

NIke Dunk SB Low

Tags: