Primary tabs

Actualités

Cameroun : Le Gouvernement se désolidarise du ministre Jean De Dieu Momo après des « propos antisémites » condamnés par Israël

Dans un communiqué le 04 février 2019, le Porte-parole du Gouvernement a indiqué que le Ministre Délégué, Jean de Dieu Momo, « s’exprimait à titre personnel » lorsqu’il a tenu, au cours d’une émission télévisée, des propos jugés « antisémites », et dont le Gouvernement se « dissocie totalement ».
482 vues
02/05/2019 - 17:01
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Le Gouvernement camerounais tente de désamorcer une crise diplomatique avec l’Etat d’Israël, après des propos jugés offensants pour le peuple juif, tenus par un membre du Gouvernement au cours d’un entretien sur les antennes de la chaine publique.

« Le gouvernement de la République du Cameroun tient à souligner que le ministre Jean de Dieu Momo par ailleurs président du PADDEC (Patriotes Démocrates pour le Développement du Cameroun) s’exprimait à titre personnel », a déclaré le Ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi, dans un communiqué ce lundi 04 février 2019.

« Au demeurant, l’Ambassadeur de l’Israël a été reçu lundi par le Ministre des Relations Extérieures, lequel lui a exprimé les sincères regrets du Gouvernement camerounais », a indiqué le porte-parole du Gouvernement.

Invité à l’émission Actualités Hebdo diffusée sur la CRTV dimanche 03 février, le Ministre Délégué à la Justice avait tenu des propos polémiques, en parlant de l’Holocauste et du peuple juif.  « En Allemagne, il y avait un peuple qui était riche, qui avait tous les leviers économiques, c’était n’est-ce pas, les Juifs et qu’ils étaient d’une arrogance … telle que les allemands se sentaient frustrés. Puis un jour est venu au pouvoir un certain Hitler qui a mis ces populations-là dans des chambres à gaz », avait déclaré l’ancien opposant, aujourd’hui allié au Parti au Pouvoir.

Des propos jugés « antisémites » par la diplomatie israélienne.  En réaction, un communiqué de l’ambassadeur d’Israël au Cameroun est venu jeter un coup de froid dans les relations diplomatiques entre les deux Etats. L’ambassade d’Israël s’était alors dite « outragée par cette sortie qui décrit avec légèreté une histoire aussi triste et tragique de l’humanité ». Israël « condamne fermement ces propos et espère des excuses immédiates », a déclaré l’ambassadeur israélien à Yaoundé.

En tout état de cause, la mise au point du Gouvernement marque un point de rupture entre le Ministre Jean de Dieu Momo et la position officielle de l’Etat camerounais. Une polémique qui vient fragiliser davantage la situation de l’avocat, dont la nomination comme Ministre Délégué à la Justice le 04 janvier dernier en avait surpris plus d’un.

Tags:

The most read articles of the last 7 days