Primary tabs

Sports

Egypte : Le pays accueillera la CAN TOTAL 2019

Le comité exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF), a décidé le 08 janvier 2019 d’octroyer la CAN TOTAL 2019 au royaume des pyramides.
673 vues
01/09/2019 - 12:09
lucien embom
Journaliste

Du 15 juin au 13 juillet 2019, l’Egypte abritera la compétition la plus prestigieuse compétition de football en Afrique. Quatre sites ont été choisis pour recevoir les différentes délégations. Il s’agit du Caire, d’Alexandrie, de Port Saïd et d’Ismaïlia. Le pays de Mohamed Salah va organiser la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de Football dans le format de 24 équipes. Avec sept couronnes africaines, l’Egypte est la nation la plus titrée du continent noir.

Les autorités égyptiennes ont près de six mois pour faire les réglages. Ce n’est pas la première que le pays des pharaons accueillera la CAN. Sur le plan infrastructurel, l’Egypte brandit un potentiel à faire pâlir de jalousie. Mais cependant les observateurs redoutent que les terroristes ne reprennent du service durant la CAN TOTAL EGYPTE 2019. Le volet sécuritaire n’est pas à négliger. On se souvient de l’incident survenu au cours de la CAN 2010.

Le bus de la délégation togolaise avait été mitraillé le 08 janvier 2010. La fusillade qui a fait au moins deux morts, s’est produite à la frontière entre l’Angola et le Congo Brazzaville. L’assaut avait été revendiqué par le Front de Libération de l’Enclave de Cabinda (FLEC). De l’avis du président de la Confédération Africaine de Football, Ahmad Ahmad, son organisation et l’Etat égyptien prendront des dispositions pour assurer une sécurité maximum pendant la CAN.

Signalons que les soucis sécuritaires ont été aussi évoqués lors de la Coupe du Monde Russie 2018. Grâce à l’action des autorités russes et des experts de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), la compétition n’a pas connu d’incident. L’attribution de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 à l’Egypte, intervient quelques semaines après la décision de la CAF de retirer l’organisation au Cameroun.

 

 

Tags: