Dans une communication officielle faite sur le site du département d’Etat américain, le sous-secrétaire d’Etat pour les Affaires africaines, Peter Tibor Nagy, affirme également que les Etats-Unis soutiennent l’intégrité territoriale du Cameroun

 

Soupçonné par certains acteurs institutionnels nationaux et internationaux de soutenir les partisans des sécessionnistes dans le NOSO (régions camerounaises du Nord-Ouest et du Sud-Ouest), les Etats-Unis, à travers son sous-secrétaire d’Etat aux Affaires africaines, Peter Tibor Nagy, affirment qu’ils soutiennent “l’intégrité territoriale du Cameroun” et en appellent à la responsabilité de la diaspora.

“La diaspora camerounaise aux Etats-Unis peut un doit jouer un rôle essentiel pour mettre fin aux violences aux Cameroun”, relève Peter Tibor Nagy dans un communiqué publié sur le site du département d’Etat américain le 06 novembre. Le message coïncide avec l’issue de l’élection présidentielle aux Etats-Unis, remportée par le candidat démocrate Joe Biden en défaveur de Donald Trump qui va quitter la Maison-Blanche après un mandat (janvier 2017 – janvier 2021).

Les Etats-Unis abriteraient une importante diaspora camerounaise – environ 1,5 millions de personnes sur la seule côte Est -, constituée en majorité d’anglophones et de personnes très critiques contre le pouvoir du président Paul Biya. 

“Nous comptons sur la diaspora camerounaise aux Etats-Unis pour participer de manière constructive dans la manière d’adresser ses préoccupations par rapport au Cameroun”, explique le sous-secrétaire d’Etat.

“Nous ne travaillerons pas avec des groupes qui appellent à la violence ou qui utilisent des discours de haine. Les Etats-Unis soutiennent l’intégrité territoriale du Cameroun et demandent à tous les acteurs de répondre pacifiquement aux griefs à long-terme qui alimentent le conflit actuel dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et de cesser d’exacerber les difficultés vécues par les civils”, écrit Peter Tibor Nagy. 

L’officiel américain appelle enfin la diaspora à soutenir la sécurité des travailleurs humanitaires dans les deux régions, les retour des enfants à l’école “en toute sécurité” – après le massacre récent de sept écoliers à Kumba le 24 octobre – et la fin des combats.

Le gouvernement camerounais a régulièrement appelé à la coopération de “pays amis” pour mettre fin à cette crise qui dure depuis 2016, accusant des personnes vivant à l’étranger de soutenir les groupes armés sécessionnistes actifs au Sud-Ouest et au Nord-Ouest du Cameroun.

Cet article En fin de mandat de Trump, les Etats-Unis demandent à la diaspora camerounaise d’oeuvrer au retour de la paix au NOSO est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar