Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Salut c’est Sandra. Tellement la vengeance me ronge que le sommeil est devenu mon ennemi. Je n’arrive plus à dormir depuis que j’ai eu l’idée de contaminer du covid-19 toutes les personnes qui ont abusées de moi. On m’a exigé un confinement à la maison, de peur de contaminer mes collègues où les passagers dans le taxi, étant donné que j’ai été en contact avec les personnes malades.

Rester seule me faire penser et repenser au calvaire que j’ai vécu avec ces sales hommes sans scrupule qui ont pris tout ce que j’avais de précieux sans mon consentement. J’ai longtemps pleuré ma sérologie au VIH SIDA et maintenant j’ai les symptômes du covid-19.

Je me suis dit que le stress finirait peut-être quand j’entrerai en contact avec les personnes qui m’ont fait du mal.

L’ami de mon papa qui m’a violé va surement vite mourir que moi. J’ai décidé de commencer par ce gros porc. Me voilà sur le chemin de ma vengeance. Le bus qui m’a transporté a été contrôlé en cours de route et 5 personnes ainsi que moi avons été conduit au poste de police, « pour avoir refusé de porter un masque de protection ». Nous y sortirons « jusqu’à nouvelle ordre après avoir déboursé une somme de 6000 FCFA », a déclaré le commissaire. Nous avons désobéi à la mesure barrière exigé par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus.

Je suis désespérée. Devrais-je abandonner ma cause ? ou après la libération je me rends toujours chez le monsieur ?   

Cette histoire est la suite de celle intitulée ” devrais-je les infecter du Covid-19?

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.