Ils ont été dispatchés dans différentes villes de la région du Sud-ouest où se trouvent les victimes et leurs familles.

Comme l’avait annoncé le ministre de la Santé publique au lendemain de la tuerie de Kumba, une équipe de médecins s’est déployée dans la région du Sud-ouest pour apporter un soutien psychologique aux victimes.

Composée d’une vingtaine de médecins psychologues et psychiatres, l’unité de soutien a été envoyée dans les villes de Mutengene, Buea et Kumba notamment, fait savoir Dr Zachaeus Ebonge Nanje délégué régional de la Santé publique pour le Sud-ouest. « Les spécialistes sont déjà à l’œuvre », informe-t-il.

Selon le Dr Eva Justine Laure Menguene Mviena, psychiatre responsable de l’unité de prise en charge psychologique, « des personnes commencent à avoir des pensées négatives. Et également sur le plan émotionnel cela devient difficile avec de la colère, de la frustration, de l’indignation et qui risque de déboucher sur des comportements anormaux ».

Sept enfants ont été sauvagement tués – à la machette pour certains – lorsque des hommes armés non identifiés ont fait irruption dans une école le samedi 24 octobre 2020. Cette attaque a provoqué une vague d’indignation sur le plan national et international. Un numéro vert a été mis à la disposition des victimes pour tout soutien psychologique.

Cet article Drame de Kumba : une vingtaine de psychologues et psychiatres au chevet des victimes est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar