Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Le leader séparatiste de la faction d’Ambazonia Government Council (AGC) a revendiqué le 5 mars 2022, un attentant qui a couté la vie à deux éléments des forces armées camerounaises. 

Le commandant en chef et président de la guerre d’indépendance de la République virtuelle d’ambazonie Dr Ayaba Cho Lucas a revendiqué un attentat séparatiste survenue à Ekondo Titi dans la région du Sud-Oues. Il s’est encore prêté à ce même exercice sur son compte twitter.

« Au cours de deux opérations distinctes aujourd’hui, deux forces ennemies ont été éliminées du champ de bataille. La résistance ne concède rien tant qu’un peuple n’est pas LIBRE. Je viens de terminer une réunion d’une heure avec Bara Mark et Eric Tataw. La réunion s’est bien déroulée et nous avons promis de nouvelles consultations », a-t-il écrit sur twitter sans plus de détails.   

Pour rappel, le 2 mars dernier, Ayaba Lucas Cho a reconnu l’attaque par bombe artisanale qui a ôté la ville au maire d’Ekondo Titi, le sous-préfet, le chauffeur et deux éléments de l’Armée.   

« Dans une opération conjointe, nos forces ont éliminé le maire colonial, le sous-préfet colonial et trois autres personnes », écrivait le leader sécessionniste. 

Pour l’heure les obsèques de ces hauts commis de l’Etat ne sont pas rendues officielles. 

Share: