Un collectif de parlementaires américains invite ensuite le gouvernement des USA et la communauté internationale à s’impliquer dans la résolution du conflit. En outre, il se félicite d’avoir fait passer une résolution appelant les autorités camerounaises et les groupes armés séparatistes des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à mettre fin à toutes les violences.

La résolution 684 a été adoptée au Sénat avec un amendement et un préambule modifié par consentement unanime le 1er janvier 2021, peut-on lire sur le site de la commission des affaires étrangères du Sénat américain Foreign Relations. « Les sénateurs américains (…) ont applaudi le récent passage du Sénat de leur résolution appelant le gouvernement du Cameroun et les groupes armés séparatistes des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à mettre fin à toutes les violences. , respecter les droits de l’homme de tous les Camerounais et participer à des échanges véritablement inclusifs médiation nationale pour résoudre le conflit civil en cours au Cameroun anglophone ».

Les principales dispositions de la résolution consistent à encourager toutes les parties au conflit anglophone au Cameroun à : Conclure et maintenir un cessez-le-feu immédiat ; garantir un accès humanitaire et une assistance sans entraves aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ; faire preuve de retenue et veiller à ce que les manifestations politiques soient pacifiques ; mettre en place un processus crédible pour un dialogue inclusif qui inclut toutes les parties prenantes concernées pour parvenir à une solution politique durable qui respecte les droits et libertés de l’ensemble du peuple camerounais.

Ces sénateurs américains affirment que « ce n’est qu’un premier pas dans le rôle que la communauté internationale, y compris les États-Unis, doit jouer ». Ils indiquent par ailleurs qu’ « en raison du leadership dont fait preuve le Sénat américain, nous attendons avec impatience que les États-Unis prennent de nouvelles mesures concrètes pour encourager une réelle participation aux processus de résolution des conflits, afin que la population des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun puisse commencer à se remettre de cette période sombre. »

Il s’agit de Jim Risch (R-Idaho), président du Comité sénatorial des relations extérieures, et Ben Cardin (D-Md.), Membre de rang du sous-comité sur l’hémisphère occidental, la criminalité transnationale, la sécurité civile, la démocratie, les droits de l’homme et Global Women’s Issues, avec les sénateurs Todd Young (R-Ind.), Ed Markey (D-Mass.), James Lankford (R-Okla.), Chris Coons (D-Del.), Marco Rubio (R-Fla .), Chris Van Hollen (D-Md.), Dan Sullivan (R-Alaska), Tammy Baldwin (D-Wis.), Ted Cruz (R-Texas), Dick Durbin (D-Ill.), Mark Warner ( D-Va.), Jeff Merkley (D-Ore.), Tim Kaine (D-Va.), Cory Booker (DN.J.), Sherrod Brown (D-Ohio), Amy Klobuchar (D-Minn.), Tina Smith (D-Minn.), Et Chris Murphy (D-Conn.),

Cet article Crise anglophone : des parlementaires américains exigent une intervention des USA au Cameron est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share: