Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

L’organisation mondiale de la santé a lancé mardi 1er décembre un appel humanitaire d’un montant record de 35 milliards de dollars (29 milliards d’euros), pour l’année 2021. Cette somme permettra l’amoindrissement des répercussions négatives causées par le coronavirus dans le monde.   

D’ici 2021, plus de 235 millions de personnes auront besoin d’aide humanitaire dans le monde, fait savoir l’Onu le 1er décembre 2020. Un chiffre en hausse de 40% en un an, en raison principalement des conséquences socio-économiques du Covid-19. L’appel humanitaire record de 35 milliards de dollars (29 milliards d’euros) lancé par l’organisation, servira à prêter mains fortes aux personnes vulnérables.

Dans 56 pays, quelques 160 millions de personnes (sur les 235 millions) parmi les plus vulnérables font face à la faim, aux conflits, aux déplacements et aux conséquences du changement climatique et de la pandémie. Pour le chef des affaires humanitaires de l’ONU Mark Lowcock, « l’augmentation est presque entièrement due au Covid-19 », qui a fait au moins 1,46 million de morts en près d’un an,dans le monde. « Le tableau que nous présentons est le plus sombre que nous n’ayons jamais exposé en matière de besoins humanitaires à venir », a-t-il ajouté.

Avec l’arrivée de la pandémie, les habitudes alimentaires et sociétales ont considérablement changé. Tout le monde en a été affecté. L’ONU révèle que « ceux qui vivaient déjà sur le fil du rasoir ont été durement et disproportionnellement touchés par l’augmentation des prix de la nourriture, la chute des revenus, l’interruption des programmes de vaccination et la fermeture des écoles ».  Pour la première fois depuis la fin des années 1990, l’extrême pauvreté a augmenté. L’espérance de vie chute dans le monde et le nombre annuel des morts liées au VIH, à la tuberculose et au paludisme pourrait doubler.  « Les voyants sont au rouge et les alarmes sonnent », a mis en garde Mark Lowcok.

la Syrie et le Yémen, ravagés par la guerre, sont en tête de liste des pays qui ont le plus besoin d’aide humanitaire. L’ONU demande près de six milliards de dollars pour aider des millions de Syriens dans leur pays et dans le monde et près de 3,5 milliards de dollars pour soutenir environ 20 millions de personnes au Yémen, en proie à la plus grave crise humanitaire sur la planète. L’organisation demande encore plus l’implication des donateurs internationaux, qui ont fourni un financement record de plus de 17 milliards pour la réponse humanitaire collective, sur les 29 milliards demandés en décembre 2019.

Share: