L’Égypte, l’Algérie, l’Afrique du Sud, le Nigeria et le Maroc sont, dans l’ordre, les puissances militaires les plus importantes en Afrique, selon le Global Fire Power index 2021 qui vient de paraitre.

Comme c’était le cas, les années précédentes, le Global Fire Power index 2021 évalue les capacités militaires conventionnelles (terre, mer, air) de 138 pays dans le monde, dont 35 pays d’Afrique, sur la base d’une cinquantaine d’indicateurs. Cette année, cet indice intègre trois nouveaux indicateurs que sont la flotte de ravitailleurs en vol, la flotte de porte-hélicoptères, et les forces paramilitaires par pays. Avec une armée dont l’effectif atteint 930 000 hommes dont 450 000 en service actif, 1053 aéronefs, 11 000 blindés et 316 bâtiments de marine, l’Égypte continue de dominer militairement le continent.

Toutefois, contrairement à l’année dernière, Le Caire sort du Top 10 mondial des puissances militaires. L’Algérie, l’Afrique du Sud, le Nigeria et le Maroc (qui remplace l’Angola cette année) complètent dans l’ordre le Top 5 africain des puissances militaires en 2021. Pour sa part, le Cameroun régresse de deux places au classement africain (le pays était 19e en 2020) et perd 7 places au rang mondial où il pointe à la 108e place.

En rappel, les forces militaires camerounaises représentent environ 50 000 à 65 000 hommes dans les armées de terre, de l’air et de la marine. L’armée camerounaise a traditionnellement des liens forts avec les forces armées françaises et des conseillers militaires français restent très impliqués dans les préparations des troupes camerounaises pour occuper la zone contestée de Bakassi. Plusieurs accords ont été signés entre le Cameroun, la Chine, la Russie, les États-Unis pour la fourniture de nouveaux équipements en vue de l’augmentation du personnel dans les différentes branches qui composent les Forces armées camerounaises Sur le plan mondial, le Top 5 des puissances militaires en 2021 reste dominé, comme l’année dernière, respectivement par les Etats-Unis, la Russie, la Chine, l’Inde et le Japon. GFP établit ce classement sur la base d’une cinquantaine de critères.

Comme principaux critères, on peut retenir : le nombre de militaires actifs, la force navale, la disponibilité du carburant pour les opérations militaires, le nombre d’avions de chasse, le budget consacré à la défense et la flexibilité logistique.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar