LA VILLE DE KYE-OSSI DANS LA RÉGION DU SUD, ZONE DES TROIS FRONTIÈRES CAMEROUN, GABON ET GUINÉE ÉQUATORIALE A ABRITÉ DU 25 NOVEMBRE AU 05 DÉCEMBRE, LA FOIRE TRANSFONTALIÈRE D’AFRIQUE CENTRALE ( FOTRAC). CETTE INITIATIVE SOUS RÉGIONALE, CONÇUE PAR LE RÉSEAU DES FEMMES ACTIVES DE L’AFRIQUE CENTRALE (REFAC) DANS LE BUT DE FÉDÉRER LES ÉTATS DE LA SOUS RÉGION A CONNU POUR CETTE ANNÉE, UN SUCCÈS MAJEUR AVEC LA PARTICIPATION ET LE SOUTIEN DU BUREAU RÉGIONAL DES NATIONS UNIES AFRIQUE CENTRALE ( UNOCA), DE LA COMMUNAUTÉ ÉCONOMIQUE DES ÉTATS DE L’AFRIQUE CENTRALE ( CEEAC), DE LA COMMUNAUTÉ ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE DES ÉTATS DE L ‘AFRIQUE CENTRALE ( CEMAC) ET L’IMPLICATION DES ÉTATS CAMEROUNAIS ET GABONAIS.


Pendant 10 jours, la zone des trois Frontières a vibré au rythme de la foire transfontalière d’Afrique centrale( FOTRAC). Cette 11 ème édition qui a connu la participation des producteurs agro-pastoraux, des commerçants, des entreprises publiques et privées, des institutions à l’instar de la CEMAC, LA CEEAC, UNOCA, CEBIVIRHA et le ministère de la descentralisation du Gabon, était placée sous le thème ” concrétiser le processus de la zlecaf après le covid-19 pour le développement socio-économique intégré de l’Afrique”.

Cette rencontre socio-économique et culturelle qui a regroupé la casi-totalité des pays de l’Afrique centrale et d’ailleurs, était axée sur un fondement de poids ” l’objectif de cette foire est de fédérer les états, aussi sensibiliser les populations de la sous région sur la nécessité des échanges transfontaliers” souligne madame Danielle Nlate présidente du REFAC et vice présidente du comité d’organisation.

Cette grande Messe des échanges sous-régionaux, a connu la présence des autorités camerounaises qui n’ont pas manqué de féliciter le comité d’organisation ” ici on joue sur le potentiel de la sous région en matière économique. Je voudrais féliciter les organisatrices de cet événement et les encourager à perreniser ce projet qui solidifie les liens sous-régionaux” affirme Félix nguele nguele gouverneur de la région du Sud.

Bien plus, les autorités Gabonaises qui ont brillé par leur présence à cette foire transfontalière ont par ailleurs tenu à encourager les initiateurs de ce concept économique ” il est important d’encourager ce genre d’activité, les frontières ne doivent pas seulement être perçues comme les obstacles, mais plutôt comme un champ d’opportunités” précise Mathias Otounga, ministre en charge de la descentralisation, de la cohésion sociale et l’aménagement des territoires.

Contrairement à l’année dernière, la particularité de cette fois cette année a été, l’exposition des produits venus du Ghana, du Togo et du Maroc conjugués aux stands qui regorgeaient 300 produits cosmétiques, agro-pastoraux, artisanaux, pharmaceutiques ou encore textile.

Placé sous le haut patronage du gouvernement camerounais et sous le parrainage du ministère du commerce, la réussite de cette traditionnelle cérémonie qui s’est tenue en Afrique centrale, a également été une réussite grâce à la participation active du bureau régional des nations Unies Afrique centrale ( UNOCA), de la communauté économique des états de l’Afrique centrale ( CEEAC) et du réseau des femmes Actives d’Afrique centrale ( REFAC) par ailleurs initiatrices de l’événement.

Alors que la 11 ème édition de la foire transfontalière des pays d’Afrique centrale vient de s’achever, l’équipe du comité d’organisation est déjà à pied d’œuvre pour la préparation de la 12 ème édition de cette foire de l’intégration régionale pour la paix et la sécurité en Afrique.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar