Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Il a emporté avec ses trois complices, une somme de 4 millions de Fcfa avec plusieurs objets de valeur. 

Ntye Bobo et Moussa Paul sont accusés pour vol aggravé en coaction et plaident non coupables. Les faits se déroulent dans la nuit du 12 décembre 2019 au quartier Bastos. La victime de cette commission se nomme Lan Wei Yong. Selon les faits décrits dans le procès-verbal, la victime se trouvait à son domicile lorsque son chauffeur Ntye Bobo demande à le voir. Aussitôt, Lan Wei Yong se dirige vers le portail pour ouvrir. Après avoir ouvert, il se retrouve nez à nez avec quatre individus armés de couteaux parmi lesquels son chauffeur Ntye Bobo. En usant de la violence, ils vont s’introduire dans le domicile de la victime et le ligoter. Les quatre malfrats vont demander un versement d’une somme de dix millions de francs cfa.

N’étant pas en possession de ce montant, la victime va leur proposer quatre millions de francs cfa. Un montant qu’il accepte tout de même. Ayant sur lui la somme d’un million de fcfa, la victime va appeler son petit frère au Carrefour Safca où se trouve leur garage pour remettre trois millions de fcfa à l’accusé Bobo. A la suite de cette entente, les quatre individus vont confisquer le téléphone de Lan Wei Yong. A bord du véhicule de marque Mercedes de la victime, un des malfrats va se rendre au Carrefour Safca pour récupérer lesdits fonds. De retour au domicile de Lan Wei Yong sous la garde des trois autres individus, ils emporteront également une montre, un sac, des chaussures et d’autres effets. Après avoir alerté la police, l’accusé Ntye Bobo sera appréhendé à bord du véhicule volé au lendemain de l’incident. Interpellé par les éléments de la police, Ntye Bobo nie les faits qui lui sont reprochés.

Lors de l’enquête préliminaire, il reste ferme sur sa position. Auditionné plusieurs fois, la dernière audience sera renvoyée au 6 mai en raison de l’absence de la victime. Le 06 mai à la barre, Ntye Bobo a donné une version qui ne concorde pas avec les faits. Sur décision du tribunal et à la suite des éléments reçus, il est accusé de vol aggravé en coaction. Pour la partie civile, les présumés voleurs doivent être reconnus coupables au vu des charges qui pèsent contre eux. Ils poursuivent leur séjour à la prison centrale de Kondengui en attendant la prochaine audience prévue le 2 juin 2021.

Le flux rss de camer.be

Share:

Florelle Sateu

editor