Le lancement du Mouvement de notre confrère Guibaï Gatama – qui était censé muter en parti politique- s’est fait sur les chapeaux de roue. De peur que 10 millions de nordistes n’engrange de nombreux soutiens au sein de la jeunesse du septentrion et par ricochet, des populations- le Ministère de l’administration territoriale a choisi de lui couper l’herbe aux pieds.

Selon des informations puisées à bonne source, plusieurs réunions stratégiques se sont tenues ces derniers jours, dans certains arcanes du pouvoir, à l’effet de décider du sort à réserver à ce lobby.

Les partisans de sa dissolution l’ont emporté sur les modérés qui plaidaient pour un contrôle strict de ses activités.

Les premiers ont ainsi estimé qu’en laissant les coudées franches à 10 millions de nordistes, le régime courait le risque d’une rupture du pacte Nord-Sud, indispensable voire vital pour la survie politique du RDPC.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar