[Illustration, cadres du Mrc, photo d’archives] Selon le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), le gouvernement camerounais aurait décidé de lancer, ce lundi 28 septembre 2020, un « assaut » contre sa résidence.

L’opposant au régime de Paul Biya dit être retenu en otage depuis le 20 septembre dernier par des forces équipées d’un arsenal digne des théâtres de guerre.

Kamto serait donc assigné en résidence surveillée deux jours avant les marches pacifiques de protestation organisées le 22 septembre à travers le Cameroun. Ses avocats annoncent la tenue d’une conférence de presse ce lundi à Yaoundé.

Voici le tweet du leader du MRC publié ce jour

 

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar

administrator