Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

La scène s’est déroulé le 17 juillet 2021 à kribi. En effet la jeune simo n’a pas digéré son échec au Certificat d’aptitudes professionnelles (Cap), et a décidé de se donner la mort.

Agée d’une quinzaine d’années, l’adolescente s’est jetée du pont de la Kienké le 17 juillet dernier. Après deux jours de battues et de fouille sans succès par des maîtres-nageurs, la dépouille de la victime n’a toujours pas été retrouvée.

Après avoir appris son échec au Cap, la jeune élève au collège technique privé Zayen, s’est rendu  sur le pont de la Kienké pour se suicider. Des témoins qui l’ont vue pour la dernière fois précisent qu’elle présentait une mine triste. Plusieurs autres personnes indiquent Alors que certains usagers du pont sur la Kienké voulaient s’enquérir de ce qu’elle peut bien faire en pleurant sur les garde-fous du fleuve, elle s’est jetée dans les eaux du fleuve qui se déverse dans l’océan atlantique.

Quelques maîtres-nageurs du débarcadère de Mboa Manga sont arrivés plus tard pour tenter de la sauver, en vain. Elle laisse une famille inconsolable. Il est à déplorer que le suicide des élèves après des échecs aux examens officiels est devenu récurrent au Cameroun. Une circonstance qui doit interpeller les parents à éduquer leurs enfants en leur faisant comprendre que l’échec scolaire n’est pas une fatalité. Nos sincères condoléances à la famille éprouvée.

Par Laure YASSAWA

Share: