Plus d’un millier de Camerounaises sont abois après la fermeture d’une entreprise de placement illicite de fonds.

La société dont l’existence n’est pas légalement reconnue brasse depuis bientôt un an des millions de FCFA des souscripteurs.

Depuis plusieurs mois ses responsables sont portés disparus laissant des certaines de souscripteurs aux abois. Les autorités administratives se sont saisies de ce énième scandale qui agite la ville de Douala.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar