Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Le Gouverneur de la Région de l’Ouest confirme des cas de grippe aviaire et instruit des mesures sanitaires contre un foyer d’infection au virus H5N1 dans une exploitation fermière dans la localité de Bamoungoum.

Une épizootie de grippe aviaire est « confirmée dans la région de l’Ouest », a indiqué le Gouverneur de la région. Le département de la Mifi est le premier foyer épidémique détecté. Aussi, Awa Fonka Augustine a signé, ce 06 février 2022, un arrêté régional, « instituant des mesures urgentes de prévention et de lutte contre l’Influenza Aviaire Hautement Pathogène (grippe aviaire) ».

Au rang des mesures édictées, des opérations d’abattage de volailles infectées, en urgence. Lesquelles seront par la suite incinérées et enfouies sous terre pour éviter toute contamination. Des mesures sanitaires qui doivent être conduites sous la supervision des services vétérinaires, précise le Gouverneur.  

Le premier foyer à subir l’application de ces mesures strictes est la ferme de Kongso, située dans la localité de Bamoungoum. Dans une correspondance adressée à son promoteur, Daniel Ndefonkou, le Gouverneur de l’Ouest l’informe d’une « opération d’abattage sanitaire d’urgence » dans sa ferme. Et ce, « suite aux mortalités importantes de volailles » recensées dans ladite exploitation.

Par ailleurs, ces mesures drastiques s’accompagnent de mesures préventives. Il s’agit de la désinfection des foyers de l’épidémie, assortie de l’érection de barrières sanitaires autour des fermes, afin d’en restreindre l’accès à un public non autorisé. Bien plus, les pouvoirs publics prescrivent le renforcement de la surveillance des déplacements de volailles et autres produits des fermes agricoles.

Le tout, complété par des enquêtes épidémiologiques par les services vétérinaires dans les fermes avicoles et autres marchés de volailles vivantes. Cette batterie de mesures vise à contenir la propagation du virus H5N1 dans la région de l’Ouest et au-delà.

En rappel, la région de l’Ouest représente plus de 80% de la production avicole du Cameroun. En 2016 et 2017 déjà, de précédents cas de grippe aviaire avaient fait perdre près de 16 milliards de FCFA aux acteurs de la filière. Depuis 2020, la filière est déjà fortement fragilisée par l’absence des œufs à couver couplée la rareté des poussins d’un jour.

Share:

Avatar

editor