L’information a été rendue publique le 13 Avril 2020 par le Ministère de la défense (MINDEF). Les faits se sont déroulés le 11 Avril 2020 dans la localité d’Achigachia, région de l’extrême-Nord en proie aux djihadistes depuis plus de 5 ans.  

La samedi 11 Avril 2020 un attentat Kamikaze a causé la mort de trois personnes, laissant une autre dans un état critique. L’annonce a été faite le 13 Avril par le Ministère de la défense (MINDEF). « Le samedi 11 avril 2020 aux environs de 21h30, un homme s’est retrouvé dans le village d’Achigachia, arrondissement du Mayo Moskota, département du Mayo-Tsanaga, région de l’Extrême-Nord; arborant une charge explosive qu’il a aussitôt actionnée à la vue d’un groupe de membres du comité de vigilance local », informe le Ministre de la Défense dans son communiqué.

Cette note signée par le Ministre de la défense Joseph BETI ASSOMO précise que toutes les victimes sont des civils, et que le blessé a été conduit à l’hôpital de Mora, pour des soins intensifs. A en croire cette autorité administrative il s’agissait effectivement d’un attentat suicide. « Les recherches et l’exploitation des survivants de ce drame ont permis d’établir avec certitude, qu’il s’agit d’un attentat kamikaze », peut-on lire. De toutes les façons, une enquête reste ouverte, pour mettre la lumière sur les faits. En effet, cette région est la plus visée par les terroristes de BOKO HARAM, qui veulent imposer la charia de gré ou de force. Dans la bataille pour l’implantation de leur politique religieuse, de nombreuses personnes, civils et hommes armés, perdent la vie.

Depuis quelques mois, une résurgence des actes terroristes sont observés à l’Extrême-Nord. Ces violences portent assurément la signature de BOKO HARAM, qui opère régulièrement à travers des Kamikazes. Aussi, un rapport publié en début du mois d’Avril 2020 par Amnesty international indique que au courant de l’année 2019, environ 275 personnes, dont 225 civils ont été tuées à l’extrême-Nord du pays.

Le 5 Avril 2020, 7 civils, dont deux adolescents ont perdu la vie dans un double attentat kamikaze à Amchidé dans la même région problématique. Selon les autorités administratives, cet attentat suicide a été perpétré par le groupe Djihadiste BOKO HARAM.

En l’espace de deux semaines alors, 10 civils ont été tués. Le Sept civils camerounais, dont deux adolescents, sont passés de vie à trépas dans un double attentat-suicide perpétré par des djihadistes du groupe BOKO HARAM. Les autorités locales avaient confirmé l’information :« Deux kamikazes de BOKO HARAM se sont fait exploser autour de 20 heures, tuant sept personnes et en blessant 14 autres à Amchidé, une localité située à la frontière avec le Nigeria » a déclaré un officier de police camerounaise.

Dans cette région, il faut dormir les yeux ouverts et marcher en contrôlant son environnement, pour ne pas être la proie du groupe terroriste.  De plus Il faut le maximum possible rester loin des zones à risques, foyers de ces hommes armés. Evidemment, ledit attaque s’est produite alors que les victimes « retournaient chez elles », précise la source. Elles traversaient une zone où les autorités déconseillent les déplacements après 18 heures en raison des risques d’attaques de djihadistes.

En guise de précision, Amchidé est un petit carrefour commercial stratégique dans les échanges commerciaux entre le Cameroun et le Nigeria. Il a été l’un des épicentres du conflit opposant soldats camerounais et combattants de BOKO HARAM. L’insurrection a vu le jour au Nigéria en 2009 avant de se répandre dans d’autres pays de la région, frontaliers tel que le Tchad, le Niger, le Cameroun… Le Tchad quant à lui a pris des mesures fortes, pour balayer les foyers du groupe terroristes sur ses terres. En effet, suite à la mort d’une centaine de soldats dans une attaque en fin mars 2020, le Président Idriss DEBY ITNO a lancé une contre-offensive contre les groupes djihadistes. Le résultat a été plutôt satisfaisant, car des milliers de Djihadistes ont été tués et des armes lourdes saisies.

Share:

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.