Le leader du Mrc farouche opposant au régime en place, a fait une déclaration en rapport avec l’attaque de Boko Haram à Ngwetchewe. Dans cette dernière, Il condamne fermement ces « actes de barbarie » et interpelle le gouvernement à renforcer la sécurité des personnes et des biens dans les zones en crise. Selon Maurice Kamto, la paix et la stabilité ne sont pas utopiques.

Déclaration sur les massacres de boko haram dans la localité de Nguetchewe dans le département du Mayo-Tsanaga

D’après plusieurs sources concordantes, des éléments de l’organisation terroriste Boko Haram ont fait une incursion violente dans la localité de Nguetchewe, dans le Mayo-Moskota, Département de Mayo Tsanaga, dans la nuit du 1er au 2 août 2020, causant plus d’une vingtaine  de morts, des blessés graves, et des destructions de nombreux biens matériels.

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) exprime ses condoléances attristées aux familles durement éprouvées et sa compassion aux blessés. Il condamne fermement ces actes de barbarie qui choquent la conscience et constituent des crimes graves tant au regard de nos lois que des instruments juridiques internationaux.

Le MRC réitère qu’il est extrêmement urgent que la sécurité des personnes et des biens soit renforcée dans les zones exposés aux attaques récurrentes.

Le peuple Camerounais assiste, impuissant, à la mise à mal de la paix et de la sûreté sous le régime illégitime et incompétent en place. Nous lui disons qu’il est possible de restaurer la paix et la stabilité dont notre pays pouvait s’enorgueillir naguère. L’avènement de l’Etat de droit et d’une gouvernance dévouée à la protection et à l’épanouissement de tous les citoyens Camerounais sans discrimination aucune nous y mèneront. Restons confiants, mais toujours alertés !

Share:

11 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.