Ce type de transactions devenu monnaie courante dans les commerces réduit le temps de passage en caisse et facilite la comptabilité pour tous.

Depuis quelques jours, certaines banques envoient des messages téléphoniques à leurs clients disant qu’avec leurs nouveaux terminaux de paiement électronique (TPE), ils devraient profiter de la période de fin d’année pour payer par carte et sans frais dans tous les supermarchés. C’est que le phénomène tend à se vulgariser depuis peu dans les villes de Yaoundé et de Douala.

Il n’est plus rare de voir ces petits appareils au niveau des caisses de commerce et réceptions d’hôtels. En effet, dans le souci de faciliter les paiements, les banques proposent les TPE aux promoteurs d’établissements et une bonne majorité en est partant. Une aubaine donc pour les commerçants et les clients qui s’arriment petit à petit, surtout par ces temps de rareté de la petite monnaie.

Ces petites machines, indispensables au quotidien des commerces le sont dans tous secteurs d’activités. Il y en a dans les supermarchés, magasins de vêtements, boulangeries, pharmacies, hôtels, restaurants, agences de voyage et stations-service. Même les quincailleries et pressings sont équipés.

Pour éviter de manipuler des espèces, l’on préfère désormais payer les emplettes à travers le TPE. D’après le directeur général d’une banque de la place, les avantages d’un tel paiement sont nombreux, aussi bien pour les clients que pour les promoteurs d’établissement. Ils réduisent le temps de passage en caisse des clients dédiés à la connaissance des fonds, facilite les paiements des clients, la gestion commerciale et la comptabilité des commerces. 

Madeleine Eyebe, fonctionnaire d’une trentaine d’années, apprécie ce mode de paiement. « Non seulement il me permet de faire rapidement mes courses, mais en plus je ne me déplace plus avec les espèces. », explique-t-elle. Le responsable d’un grand hôtel de la ville dit l’avoir recommandé à ses clients.

Il est même devenu systématique. Les caissières ne manipulent plus le cash et la comptabilité est plus fluide », assure l’hôtelier. Un autre banquier parle de sécurisation des transactions avec garantie d’encaissement traçable. 

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar