Un communiqué rendu public le 13 Mars 2020 par le secrétaire national à la communication du MRC Sosthène Médard LIPOT, confirme que Maurice KAMTO a réellement échappé à la mort.

Le leadeur du MRC Maurice KAMTO a fait l’objet d’une tentative d’assassinat le 13 mars 2020 à Garoua, la capitale régionale du Nord. Selon le récit d’Alain FOGUE, trésorier national du MRC, qui se trouvait dans le cortège, des hommes armés ont infiltré le convoi de Maurice KAMTO qui se rendait à Maroua, à l’Extrême-Nord du pays. L’un d’entre eux aurait pointé son arme en direction du véhicule qui transportait l’opposant, mais il a été appréhendé avant de commettre l’acte.  « Il s’est infiltré dans le cortège, et à un moment, on l’a vu sortir son arme pour braquer vers la voiture du président. Il a eu la malchance qu’il était à moto, et qu’il y avait des voitures de part et d’autre. On a réussi à l’appréhender », raconte Sosthène Médard LIPOT, secrétaire national à la communication du parti.

Le MRC « dénonce ces tristes agissements qui constituent à l’évidence, une tentative d’assassinat du leader Maurice KAMTO. Le MRC exige qu’une enquête impartiale et sérieuse soit immédiatement diligentée et que les commanditaires et acteurs de cette tentative d’assassinat soient jugés et condamnés conformément aux lois en vigueur », lit-on dans un communiqué de Sosthène Médard LIPOT.

L’accusé, un gendarme a été remis aux autorités de la ville, ainsi que son arme et sa moto. Mais, sous couvert d’anonymat, des sources sécuritaires soutiennent qu’il n’y a pas eu tentative d’assassinat contre le candidat malheureux aux présidentielles du 7 Octobre 2018.

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.