L’artiste musicien et homme politique doit être entendu pour des faits qui ne sont pas contenus dans sa lettre de convocation. Le promoteur de la Radio des artistes, dit ne pas craindre d’être emprisonné.

Roméo Dika à la Police judiciaire ce jour. Le musicien et ancien militant du parti au pouvoir (il vient de démissionner)  a été convoqué le 19 octobre dernier par le commissaire de police Dili Jacques. Roméo Ndoumbé Dika y est attendu à la porte 115 avec ses avocats s’il le désire.

Le motif de sa convocation n’est pas mentionné sur la lettre. Mais, dans une interview accordée hier au confrère de Cameroon-Info.Net, le musicien dit connaitre le l’auteur de la plainte portée contre lui. « dans mes recherches, on  m’a fait savoir que c’est le Secrétaire Général de la Présidence (Ferdinand Ngoh Ngoh. Ndlr) qui m’accuserait d’avoir fait un mauvais usage de sa correspondance qu’il aurait adressée au ministre des Finances. Je ne sais donc pas de quelle correspondance il s’agit. Je suis en train de préparer mes avocats pour qu’on se rende à la Direction de la Police Judiciaire demain », a-t-il annoncé.

L’auteur du célèbre titre « Le mari de ma femme », ne semble pas craindre d’être emprisonné. « Je n’ai aucun problème. S’ils décident de m’envoyer ailleurs (en prison, NDLR) que là où je dois être, bon, Dieu aura décidé, puisque ce sont des êtres humains qui y sont. S’ils décident que ce soit le sort de Samuel Wazizi qui me soit attribué, Dieu est maître du temps et du destin. Je suis serein, dites-le aux Camerounais. J’ai quitté le RDPC, je n’ai aucun problème avec eux. J’ai abandonné l’argent qu’on me devait. », déclare-t-il.

Roméo Dika a récemment annoncé qu’il claque la porte du parti à cause d’une dette de plusieurs dizaines de millions de FCFA qui ne lui a pas été payée depuis 2004. Faisant des révélations troublantes, notamment sur sa participation à des fraudes électorales pour permettre la victoire du RDPC. Un sujet comme bien d’autres qui pourraient figurer dans son entretien ce jour à la Police judiciaire.

Cet article Cameroun : Roméo Dika attendu à la police judiciaire ce 22 octobre 2020 est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar