Deux semaines après l’annonce de la rupture de ses programmes, Vision 4 est sur le point de prendre un nouveau départ. Sauf que cette fois-ci le journaliste Bruno Bidjang est pressenti pour remplacer Parfait Ayissi au poste de Directeur Général.

La restructuration de Vision 4 tant vers sa fin. Cette chaine de Télévision créée par Amougou Belinga prendra d’ici peu un nouveau départ. Une information qui fait couler beaucoup d’encre et de salive. Plusieurs sources annoncent la montée en puissance du jeune journaliste Bruno Bidjang. Ce dernier pourrait, dans les jours à venir, occuper le poste de Directeur général en remplacement de Parfait Ayissi.

Bruno Bidjang se dit un homme loyal. En effet, il continue d’exprimer son soutien indéfectible à l’endroit de son patron qui traverse de moments très difficiles ces derniers mois. Les sources affirment qu’il est l’initiateur de la marche de samedi 29 Août à yaoundé, en soutien à Jean Pierre Amougou Belinga. Sur sa page Facebook, il publie en longueur de journées des informations pour polir l’image de son patron, éclaboussé sur les réseaux sociaux à la suite de ses « multiples scandales ».

Bruno Bidjang, Directeur Adjoint de Vision4

En effet, les échos du Zomloa des zomloa barrent la UNE de certaines publications sur les réseaux sociaux. L’homme d’affaires essuie parfois railleries et moqueries. Il est notamment cité dans une affaire de « faux » et « usage de faux » par conseil Africain des médias. Mais aussi, il a maille à partir avec la Guinée Equatoriale pour une prétendue affaire d’un coup d’Etat éventré moyennant une forte somme de 50 milliards.

A travers ses différentes publications alors, Bruno Bidjang aurait conquis le cœur du président directeur général du groupe l’Anecdote. En effet, Ce n’est qu’en juin dernier qu’il a été promu au poste de Directeur adjoint, en remplacement de Jack Jacques.  Même si aucune note confirmant la promotion de Bruno Bidjiang au poste de Directeur général n’a été signée, Parfait Ayissi a des raisons de craindre. Nul ne peut oublier comment son prédécesseur Ernest OBAMA a perdu ce prestigieux poste, dont l’enveloppe mensuel avoisine le million de FCFA.

Share: