L’expert en communication politique Georges NYAZANG, estime qu’au regard de la vitesse de propagation du coronavirus, les cas seront encore plus importants d’ici le mois à venir. De plus, il poursuit que cette rentrée scolaire prévue le 1 er juin 2020 ne sera peut-être pas effective si le gouvernement n’a pas « les moyens de riposte dont dispose la Chine et les autres pays développés qui ont rouvert les écoles ».

Lisez intégralement le point de vue de Georges NYAZANG

« Il est parfois difficile d’expliquer le Cameroun au commun des mortels. Lorsque la pandémie fait son entrée dans ce pays et à moins de dix cas, le gouvernement décide de fermer écoles et universités. Raison évoquée : « préserver la jeunesse, fer de lance de la nation ». On le fait avec une précipitation qui dépasse tout entendement, pendant que la Grande Bretagne avec déjà des centaines de cas positifs envoyait encore ses enfants à l’école ; pendant que les vols Air France continuaient de déverser les malades sur notre sol; enfin, pendant que bars, lieux de loisirs et transports en commun fonctionnaient allègrement. À ce jour, nous avons franchi la barre de 3000 cas positifs, ce qui laisse penser qu’au 1er Juin, nous serons visiblement dans les 10 000 cas…

Des diplômes coronisés vont bientôt être distribués

Avec la décision de ne relancer l’école que pour les classes d’examens, • mesure discriminatoire qui amène à s’interroger sur le niveau des autres élèves l’an prochain, encore que les classes d’examens ne viennent non plus pour prendre cours, mais pour composer. C’est donc des » diplômes coronisés  » sur le fond et la forme qui vont bientôt être distribués à nos enfants en jachère depuis trois mois. Toutefois, si la répartition en classes de 24 élèves est bien possible au vue des infrastructures disponibles, l’on s’interroge cependant sur l’environnement social de cette rentrée, avec le milieu familial et sociétal qui sera fortement affecté plus que par le passé.

Avons-nous les moyens de riposte ?

Avons-nous les moyens de riposte dont dispose la Chine et les autres pays développés qui ont rouvert les écoles, pour s’assurer que l’élève est protégé dans son parcours de la maison à l’école, cela tient du vestimentaire adéquat, du masque de maison qu’il faut venir jeter à la poubelle à l’arrivée à l’école, porter un nouveau pour le retour à la maison et tout l’arsenal de désinfection à la fois des enseignants et des élèves au quotidien.

Déclarer une année blanche et régler le solde des parents

La seule mesure exceptionnelle qui tienne et qui témoigne en même temps de l’importance accordée à notre jeunesse et de la valeur accordée à nos diplômes est de déclarer une année blanche et régler le solde des parents qui ont contracté des crédits scolaires dans les banques pour l’année scolaire 2019-2020. La mesure ci-dessus nous semble moins onéreuse que la dotation du matériel global de riposte de façon équitable à tous les établissements scolaires et universitaires et les centres d’examens, c’est-à-dire, l’équipement des enseignants et des élèves, et les appareils de contrôle et de désinfection ».

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *