Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux depuis le 14 Avril, un homme en tenu violente l’artiste du titre ‘’goûter-ça’’, parce qu’il n’a pas respecté la mesure barrière recommandée par l’Etat.

Nul n’est censé ignorer la loi, et le gouvernement a déclaré le 7 Avril que la sanction sera « systématique pour tout contrevenant » aux mesures barrières contre le coronavirus. Parmi ces dernières « La généralisation du port du masque dans tous les lieux publics », une chose que la nouvelle star musico-comédien n’a pas respecté.  Le mardi 14 avril 2020, les représailles sont tombées sur l’artiste Grand Barack qui selon toute vraisemblance, parcourait les artères de la cité capitale sans son masque de protection. Sans aucune autre forme de procès, l’auteur de la chanson « Gouter-ça » a été interpellé.

La vidéo de son interpellation a été abondamment relayée sur les réseaux sociaux, provoquant des réactions aussi diverses que variées. En effet, si certains internautes condamnent l’incivisme de l’artiste, d’autres par contre crient à la brutalité policière, dénonçant la violence avec laquelle il a été appréhendé. C’est notamment le cas de son manager Steve FAH, qui estime que Grand Barack n’est le seul à enfreindre la loi.

« On m’a appelé cet après-midi pour me dire que Grand Barack a été interpellé par la police pour défaut de masque! J’ai dit: c’est normal il doit se conformer! A ma grande surprise ce soir, je vois les images de son interpellation qui font le tour des réseaux sociaux. Pourquoi on le brutalise? Est-il le seul dans cette situation? » s’interroge Stève FAH.

En effet, depuis le lundi 13 avril 2020, le port du masque est obligatoire pour tous les camerounais. Les forces de maintien de l’ordre travaillent en étroite collaboration avec le gouvernement, dans le but de faire respecter les mesures anti coronavirus. Les cache-nez sevendent dans tous les marchés et rues de la capitale. Aucun citoyen ne peut estimer qu’il y’a pénurie. L’Etat est d’ailleurs en train de mettre sur pied une usine de fabrication qui produira 400 Masques par jour, ceci dans le but de palier à un éventuel manque. Tout les contrevenants seront interpellés par la police et débourseront la somme de 600 FCFA avant d’être relâchés.

Share:

15 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.