Madame la Ministre,En vous renouvelant mes convivialités fraternelles, ainsi que mon profond respect, je me fais pressant de solliciter une réponse à ma correspondance sur l’affaire visée en objet.

A ce propos, je prends votre permission, pour vous signaler que dans certains établissements, les APE relèvent dorénavant du vol à ciel ouvert, et il ne dépend plus que du courage de certains parents, pour traîner les chefs d’établissement devant les tribunaux.

C’est pourquoi en vous signalant par copie, la réaction plate de la CONAC ci-jointe, je vous implore d’avoir à nous donner une réponse, par respect à la crédibilité du gouvernement qui doit être défendue par tous les Ministres sans exception, chacun pour ce qui concerne son département de compétence.

Dans l’attente, croyez, Madame le Bâtonnier, en l’expression de ma citoyenne et très chaleureuse considération./.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar