Il demeure toutefois encore 679 000 déplacés internes et 59 000 réfugiés au Nigeria, selon les données des organismes et partenaires des Nations unies intervenant au Nord-Ouest et au Sud-Ouest

 

Environ 204 000 personnes ont regagné les localités où elles vivaient avant le début de la crise sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, selon un rapport de situation diffusé par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) le 08 octobre dernier.

Le rapport prend en compte les données sur le terrain à fin août 2020.

Les combats entre les forces régulières et les groupes armés dans les deux régions anglophones, ainsi que les enlèvements et autres actes de banditisme, ont toutefois provoqué la fuite de 679 000 personnes (déplacés internes) vers des localités plus sûres dans d’autres régions du Cameroun, et le recensement de 59 000 réfugiés au Nigeria voisin. 

Au mois d’août seulement, 11 718 personnes ont été contraintes de quitter leurs domiciles à cause de l’insécurité dans les deux régions, la région du Nord-Ouest étant “la plus affectée” avec 10 200 nouveaux déplacés internes enregistrés en août.

La crise affecte actuellement environ 3 millions de personnes, selon OCHA.

Cet article Cameroun/Régions anglophones: 204 000 déplacés ont regagné leurs localités est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar