Membre de l’élite administrative, académique et politique du département du Nkam dans la région du Littoral Cameroun, le recteur de l’Université de Yaoundé 1 a gratifié Tondè son village natal, d’une solide, belle et puissante pirogue. “America” de son nom de baptême. Un bolide d’une capacité de 60 pagayeurs.
A ce moyen de déplacement par les eaux, le Professeur Agrégé de Médecine et Notable Sawa a adjoint de nombreuses fournitures scolaires qu’il a offertes à l’école publique de Tondè. L’heureux événement a eu lieu samedi dernier. Le recteur de l’Université de Yaoundé 1 était accompagné dans sa randonnée humanitaire, par Ginette Patience Sosso son épouse.

La cérémonie à laquelle ont pris part les notables Sawa du coin ainsi qu’une population nombreuse, a suscité une joie et une satisfaction particulière. C’est un tout village qui a prononcé ses bénédictions pour le recteur de l’Université de Yaoundé 1, en ces moments difficiles où il a fait un important don en fournitures scolaires à l’école publique de Tondè. La don était constitué de sacs d’école, de cahiers, de crayons, de stylos à bille. “Lécole est un levier de développement. Ce qu’on cherche aujourd’hui dans les communautés rurales comme Tondè, c’est le développement”, dira Maurice Aurélien Sosso à l’assistance, avec la sobriété et la modération qui le caractérise, non sans exhorter les élèves de l’école publique de Tondè à bien travailler pour assurer leur avenir. Une joie largement partagée par la directrice de l’établissement scolaire qui dira n’avoir jamais vécu un évènement aussi heureux, que la remise de l’important don en fournitures scolaires, par le recteur de l’Université de Yaoundé 1, le Prof. Maurice Aurélien Sosso, fils, notable et membre de l’élite du Nkam.

De la pirogue neuve offerte, Maurice Aurélien Sosso dira que celle-ci a certes été donnée au village Tondè, mais qu’elle est la propriété de tout le département du Nkam qui devra alors gagner les prochaines compétitions de course à la pirogue, lors des prochaines éditions du “Ngondo” du nom de ce festival traditionnel des peuples côtiers du Cameroun. ” Il était bon qu’on renouvelle la pirogue qu’on avait […] C’est un symbole d’union, d’apaisement, et surtout de symbolisation de la force”, dira Maurice Aurélien Sosso. Interrogé par la presse sur les motivations d'”America” du nom du baptême de la pirogue, il dira que c’est en raison du caractère très hospitalier et cosmopolite du village Tondè, que la pirogue s’appelle “America”. Selon l’ancien Inspecteur Général des Services au ministère camerounais de l’Enseignement supérieur, le village est habité par les ressortissants des régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême- Nord, auxquels il faut ajouter les communautés Sawa Ewodi et Bodimal du Nkam. La splendide pirogue a effectué son voyage inaugural sur un bras du fleuve Wouri, avec à son bord, un prestigieux passager : le Prof. Maurice Aurélien Sosso, recteur de l’Université de Yaoundé 1.

Grâce à la générosité du plus brillant sujet de son élite, le département du Nkam a désormais une belle pirogue pour rivaliser d’adresse avec le très habile et solide canton Deido de Douala, pour les prochaines compétitions de course de pirogues, pendant le festival du Ngondo. Avec le Prof. Maurice Aurélien Sosso, c’est l’école publique de Tondè qui avec de nombreuses fournitures scolaires reçues, est bien partie pour une année scolaire plus belle et aisée.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar