Le militaire a été retrouvé dans les toilettes d’un hôpital, une arme à la main et une ouverture par balle dans la tête.

C’est encore le mystère autour de la mort de Carlos Njonto le week-end dernier à l’hôpital de district de Kumba, dans la région du sud-ouest du Cameroun.

Le soldat a été retrouvé mort, dans les toilettes de l’hôpital, assis sur le bidet, une arme sa mitraillette de service entre les jambes et du sang dégoulinant d’une ouverture par balle dans la tête.

Selon les premiers témoignages, ce militaire de faction dans cette formation hospitalière serait donné la mort le dimanche 11 octobre. D’autres sources privilégient la thèse d’un assassinat.

Il a également été difficile de donner l’unité de rattachement de ce soldat. Certains parlent d’un élément du Bataillon d’intervention rapide (BIR) quand d’autres évoquent un soldat du Bataillon blindé de reconnaissance (BBR).

Cet article Cameroun : présumé suicide d’un soldat à Kumba est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar