Il accuse son épouse de ne plus lui servir à manger depuis plusieurs jours.

La dame voulait manifester son courroux dû, au fait que sa belle-famille n’a pas pris part aux obsèques de son géniteur deux semaines plus tôt. Elle a donc résolu de punir son mari, en le privant de ses repas pendant 15 jours.

Une sanction au goût amer pour ce chef de famille qui serait passé à l’extrême, en mettant le feu à la cuisine. Les enfants ont quitté les lieux avant que le feu ne se propage. C’est grâce à ces derniers, à l’intervention des voisins et des populations, que le pire a été évité.

Plus de peur que de mal dans la zone de recasement de Ndogpassi. Le feu qui embrasait la cuisine d’une maison d’habitation voisine a été rapidement éteint par les populations.

En se rappelant ce dicton véhiculé dans une chanson de la star de la musique Camerounaise, Lady Ponce, qui déclare que l’homme c’est «le ventre et le bas ventre», le chef de famille n’aurait pas supporté ce qu’il qualifie d’injustice.

Le présumé criminel est porté disparu, mais il est activement recherché par les éléments des forces de maintien de l’ordre.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar