Le clip intitulé ‘’Dieu sur terre’’ est disponible sur YouTube depuis le 1 Avril 2020. Après une semaine de sa parution il est déjà visionné par plus de 600 000 personnes et commenté par environ 1000 autres. Qu’est-ce qui intéresse les internautes sur ces derniers ? Allons dont savoir.

L’amour d’une mère peut bouleverser le cœur, le comportement et même l’avenir d’un enfant. Sur le plan du fond, la chanson ‘’Dieu Sur terre’’ de l’artiste ivoirien Kerozen, est une forme de vénération de la mère, cette être capable de se sacrifier pour le bien-être de sa progéniture. A travers des paroles d’adoration, l’auteur compositeur magnifie la femme telle un démiurge (demi Dieu). Voici quelques paroles d’hommage que prononce ce chanteur dans son single inédit:

 « Si maintenant grâce à DIEU je suis sur pieds,

C’est en grande partie grâce à ma mère

Une femme qui pouvait même vendre ses bras

Djo pour m’acheter des chaussures

Elle a tellement fait des efforts

Pour que toujours je sois fort »

Des vers qui éblouissent sans doute le cœur de toutes les personnes qui écoutent la mélodie. La preuve, sur le net, la chanson a été visionnée par plus de 600 personnes en une semaine seulement, tout comme son single ‘’tu seras élevé’’ qui a fait 8 millions de vue en 6 mois. Les internautes l’on dit, Kerozen a touché le cœur : « Ce Monsieur il a un don pour toucher tout cœur à travers ces chansons, Vraiment félicitations ce son m’a énormément touché » commente ange Désiré NGALOU sur la page officielle de l’artiste.

D’aucuns quant à eux, rendent gloire à Dieu pour le don du chanteur, sans oublier de le féliciter et déclarer un amour à leur maman morte ou vivante, ça n’a pas d’importance. « Je remercie toujours Dieu de vous avoir inspiré mon frère. La seule chose que j’aime dans toute votre musique est parce que vous ne chantez pas seulement, mais vous envoyez un message positif et utile pas comme les autres qui transmettent des messages immoraux au monde informant de la musique. Dieu continuera à vous bénir et à vous inspirer. Ma maman est morte il y a longtemps, mais jusqu’à présent je ne suis pas et je n’aurai jamais honte d’elle. Merci pour une musique si puissante », écrit en commentaire Moses SAHFE.

Sur le plan de la forme, la musique est une forme de coupé décalé améliorée, qui donne plutôt envie de bouger le corps avec élégance. Il met en scène plusieurs maman qui exécutent des pas de dance et une autre qui, malgré la précarité prend scrupuleusement soin de son petit garçon. Sans toutefois vous embarqué dans des commentaire remplie de suspens,  regardez le clip et dites ce que vous pensez.

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.