Le Coordonnateur du Mouvement Agir et l’allié politique de Maurice Kamto exprime sa profonde joie face au succès de Francis NGANNOU, sacré champion de la catégorie des poids lourds de l’Ultimate Fighting Championship depuis le 27 mars 2021. L’homme politique ajoute que que F. NGANNOU est une véritable source d’inspiration pour les compatriotes.

Penda Ekoka politicien et haut fonctionnaire camerounais,

Revenant sur la victoire de Francis Ngannou ce samedi 27 mars 2021, l’économiste camerounais Christian Penda Ekoka, croit savoir qu’il s’agit d’un modèle de persévérance. « Chaque fois que je vois une personne arriver au sommet d’un art de combat, je salue au-delà de la force et du talent, les vertus de persévérance, d’abnégation, de discipline, d’endurance et de détermination sans lesquelles on ne peut se hisser à ces cimes », a-t-il écrit dans une texte hommage ce lundi 29 mars 2021. 

L’allié de Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun dans le cadre de la présidentielle d’octobre 2018 au Cameroun demande aux camerounais de copier ce modèle de réussite. « C’est en cela que la victoire de Francis Nganou doit être saluée et inspirer ses compatriotes dans tous les secteurs où chacun se bat. La passion de l’excellence dans tout ce que nous faisons. Congratulations.  Francis Nganou ! We are proud of you! Yes We can!”, a-t-il conclu. 

Son allié politique a plutôt choisi, Twitter pour féliciter Ngannou.  « Je salue le sacre de notre compatriote Francis Ngannou comme champion du monde des poids lourd de l’UFC. Cette victoire est une étape majeure d’un parcours exceptionnel pour un être hors norme. Un homme pour qui l’adversité, loin d’altérer le rêve, en a décuplé la puissance », a posté le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), ce lundi 29 mars 2021, sur son compte Twitter. 

« Le champion du monde F. Ngannou est une fierté pour le Cameroun et pour l’Afrique. Pour notre jeunesse notamment, Il est l’illustration de ce que le destin n’est jamais écrit d’avance. Il nous appartient de le forger, et même de le forcer. Toutes mes félicitations à F. Ngannou », a conclu, le candidat malheureux à la présidentielle d’octobre 2018 au Cameroun. 

Share: