Me Emmanuel PENSY se désole de la mauvaise gouvernance, surtout dans le cadre de la lutte contre le coronavirus au Cameroun. Il s’est exprimé le 12 Avril 2020 au cours de l’émission ‘’droit de réponse’’ diffusée chaque Dimanche sur Equinoxe TV.

Me Emmanuel PENSY, camerounais et avocat inscrit au Barreau de Paris n’a pas du tout jeté les fleurs au gouvernement en place. Invité du programme de débat “Droit de Réponse” sur Equinoxe TV, le juriste s’est d’abord insurgé contre le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, qui selon lui n’a pas de compétence pour produire de la chloroquine. Ce médicament aiderait à soigner les malades de coronavirus, et l’ordre d’en fabriquer a été donné audit département ministériel par le Président de la République.    L’avocat continu en estimant que la manière de gouverner doit s’améliorer, partant cette pandémie qui fait rage dans le monde. « Il faut qu’avec cette pandémie, on change notre manière de gouverner. Je vais vous dire une seule chose: A quoi ça sert de mettre 2000 milliards de FCFA sur les stades alors que nous n’avons rien pour soigner des gens qui sont malades ? Ça m’écœure. Nous devons changer notre méthodologie, notre manière d’utiliser nos fonds », a-t-il proposé.

Parlant du confinement exigé par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus, « Il faudrait une certaine manière de faire pour rassurer les populations…Quand vous prenez des gens que vous mettez en confinement, faites de tests rapidement ». Il serait surement mécontent de la mise en quarantaine des passagers du fameux vol Air France arrivé au Cameroun le 17 mars 2020. Son fils, était parmi ces confinés réquisitionnés dans les hôtels à Yaoundé. Tous auraient par ailleurs été testés positifs. Parmi ces derniers, des médecins. L’avocat affirme que si les médecins camerounais sont nombreux à l’étranger, c’est parce qu’ils n’ont pas de bons salaires dans leur pays natal. « Ils ne viennent pas parce qu’ils sont mal payés, parce qu’on donne l’argent seulement aux gens qui sont sortis de l’ENAM. Parce qu’on donne l’argent aux gens qui volent. Ceux qui soignent, on les martyrise » accuse-t-il avant d’en appeler à un changement d’attitude. En effet, le cadre du RDPC, et avocat au barreau du Cameroun, a expliqué que son fils se trouve encore aujourd’hui confiné dans un hôtel de la capitale économique (qu’il a nommément cité), pourtant n’il n’a jamais manifesté les symptômes de la maladie. Il interpelle les autorités à libérer sa progéniture, afin de ne pas lui créer de problèmes : « Mon fils est né en France, il travaille en France, et je ne voudrais pas que ça se passe mal. Je souhaite vraiment qu’on fasse des tests et on rassure les familles ».

Me Emmanuel PENSY, bien étant militant du parti au pouvoir le RDPC, n’acclame pas les manquements du gouvernement. L’homme de droit veut voir le Cameroun aller sur de nouvelles bases.

Share:

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.