L’ancien Premier Ministre du Cameroun (9 avril 1992 – 19 septembre 1996) est mort de suite de maladie aux Etats-Unis, à l’âge de 86 ans. Avant la Primature, l’ancien sénateur a été ministre de l’inspection générale de l’Etat et de la Justice.  

On le savait affaibli par la maladie, mais l’on ne pouvait imaginer le pire. De source familiale, Simon Achidi Achu  est mort de suite de longue maladie. Il a disparu ce jour comme il a vécu, sans trop faire de bruit. On retiendra néanmoins de cet homme politique, une phrase qui est restée célèbre : « politics na njangi », qui signifie  « la politique est une tontine ». Sur le strict plan politique, la dernière tontine qu’il a « bouffé », c’était le poste de Président du Conseil d’administration de la Société nationale d’investissement (SNI), jusqu’au 17 novembre 2020. Un poste que ce membre du bureau politique du RDPC a occupé pendant 32 ans.

Né le 5 novembre 1934 à Bamenda, dans le département de la Mezam. Il occupe le poste de comptable au tout début de sa carrière professionnelle dans la commune de Bamenda-Widikum, par la suite, il devient adjoint stagiaire dans l’une des plantations de la Cameroon Development Corporation. Après les études primaires et secondaires dans son département, il s’inscrit à l’université de Yaoundé 1, puis à l’Ecole nationale de l’administration et de la magistrature (Enam).

Parfait bilingue (français et anglais), il commence sa carrière politique comme traducteur-interprète à la présidence de la République du Cameroun. Le 24 juillet 1968, il est nommé inspecteur d’État et en avril 1971, il est nommé secrétaire général au ministère de la fonction publique.  Par la suite, le 29 octobre 1971, il est nommé ministre délégué à l’inspection de l’Etat. Il assume le poste de ministre de la justice durant la période allant du 3 juillet 1972 au 30 juin 1975, il exerce la fonction de ministre de la justice.

En 1992, au vu de la montée en puissance de l’opposant John Fru Ndi, qui est originaire de la région de Santa  comme lui, il est nommé par Paul Biya, Premier Ministre, le 9 avril. Le tout premier anglophone à occuper dans l’histoire du Cameroun unifié. Il y restera jusqu’au 19 septembre 1996.  De son passage à la Primature, l’on retiendra qu’il fut mêlé à une scabreuse affaire de « Coup de cœur » à la veille du mondial USA 1994. Lors de cette opération qui visait à encourager financièrement les Lions indomptables, il avait reçu des mains du sulfureux  Donatien  Koagne (de regretté mémoire), la rondelette somme de 10 000 000 000 Fcfa.

Cet article Cameroun – Nécrologie : Simon Achidi Achu est décédé est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar