L’ancien directeur du Génie militaire admis en seconde section en 2017 est décédé hier mardi à 81 ans.

Le général de division Jean-René Youmba est décédé hier mardi à Yaoundé, des suites d’une courte maladie. Avec son décès, le Cameroun perd un de ses chefs militaires parmi les plus aguerris et dont le curriculum vitae est aussi que sa riche carrière dans le métier des armes.

Ingénieur des travaux publics et bâtiments formé à l’École supérieure de Versailles en France, il embrasse le métier des armes en septembre 1958, soit le même mois auquel est assassiné au Cameroun le leader de l’Union des populations du Cameroun (Upc), Ruben Um Nyobe, en intégrant la prestigieuse académie militaire de Saint-Cyr.

Il a pour camarade un certain Pierre Semengue, devenu en 1973 le tout premier général de la jeune armée camerounaise, par décret de l’ancien président de la République, Ahmadou Ahidjo. Jean-René Youmba, lui, attendra le 13 avril 1989 pour être élevé au grade de général de brigade, par Paul Biya. Et le 25 septembre 2001, pour être fait général de division.

Diplômé de l’Institut des hautes études de défense nationale de Paris, il a également suivi aux Etats-Unis d’Amérique, une formation en relations civilo-militaires à l’Université navale de Mont Rey, en Californie. Au plan professionnel, Jean-René Youmba, après de longues années à la compagnie et au Bataillon du Génie militaire à Douala puis à Yaoundé, devient en 1986 sous-chef d’état-major des armées de la coordination.

Il a par rapport commandé, à partir de 1993, la 3e région militaire à Maroua (Extrême-Nord) puis la 7e région militaire à Ebolowa (Sud). Pour mémoire, Jean-René Youmba est né le 15 décembre 1939 à Nkonga, dans l’arrondissement de Pouma, département de la Sanaga-Maritime (Littoral).

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar