Cet évêque de l’Eglise Catholique Gallicane déclare avoir été soulagé par son propre produit.

Mon Seigneur Michel Nyemb a mis sur pied son antidote après avoir été testé positif. Son invention vise la guérison contre la pandémie du Covid-19. Le médicament de l’homme de Dieu est une recette concoctée à base de plantes. « Je me suis moi-même administré le fruit de mes recherches et j’ai guéri. Je l’ai proposé à d’autres personnes infectées, toutes ont été guéries, » lance le responsable gallican.

On parle de près d’un millier de patients guéris. Mon Sgr Michel Nyemb est naturopathe. Il manie avec dextérité les écorces, les huiles, les plantes et tous les autres dont regorgent nos forêts. Avant l’épidémie du nouveau Coronavirus, il a soulagé une multitude de patients souffrant de jaunisse et de toutes formes d’hépatites. Le prélat déclare qu’il a été initié lors du Ndjingo.

Bon à savoir, le Ndjingo est un culte ancestral chez les bassa. Les bassa dans tout leur ensemble, tirent leurs origines depuis l’Egypte antique. Ils sont même présents dans toute l’Afrique de l’Ouest. C’est ainsi qu’on parle les bassa d’Ouesso et de Mpasu qui résident au Congo Brazzaville et en République Démocratique du Congo (RDC).

Un autre groupement qu’on appelle les bassa-nge est installé au niveau du Niger et de la Bénoué. D’autres familles bassa ont des ramifications qui vont jusqu’en Sierra Leone, au Sénégal et au Togo. Ces derniers sont connus sous l’appellation de Bassa Ri. Les bassa du Cameroun par contre sont répandus dans le Centre et le Littoral.

Share:

author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *