Le Syndicat National Autonome des Travailleurs des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (SYNTIC) vient de produire un préavis de grève.

Ce préavis prend effet du 22 mai au 07 juin 2020. Le SYNTIC s’insurge contre les violations successives des textes règlementaires en vigueur. De source syndicale on apprend que malgré la décision du Ministre du Travail du 25 mars 2020 suspendant la décision unilatérale de la direction de Nexttel de réviser les conditions de rémunération des employés, le top management de l’entreprise a plutôt décidé de sévir par le licenciement des travailleurs.

D’après le SYNTIC, ce coup de force de la direction viole les dispositions de l’article 40 du Code du Travail relatives au licenciement économique au cas où cela serait probable, dans un environnement du marché des télécommunications en pleine croissance. Les syndicalistes souhaitent que des mesures soient prises.

Notamment l’ouverture du dialogue tripartite Etat/employeur/travailleur ; l’annulation de toutes les décisions du top management, en marge des textes règlementaires, en vigueur depuis le 20 mars 2020 ; la restauration de l’institution des délégués du personnel ; la reprise du business au sein de Viettel Cameroun.

Si ces conditions ne sont pas remplies de la part de la direction générale de Viettel Cameroun SA, les travailleurs avec le soutien du syndicat entreront en grève illimitée. Nexttel est la filiale camerounaise de l’entreprise de télécommunications vietnamienne, Viettel. C’est le troisième opérateur de téléphonie mobile au Cameroun après Orange et MTN. Nexttel a été le premier opérateur à déployer la technologie 3G au pays de Paul Biya.

Share:

author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *