L’honorable Lawson Tabot Bakia, député RDPC de Kumba-Centre urbain, estime qu’il ne faut pas permettre à nouveau à des “voyous” de saboter l’année scolaire

 

“Attaque ignoble”, “exécution sommaire barbare”. L’honorable Lawson Tabot Bakia, député RDPC (parti au pouvoir) de Kumba-Centre urbain, ne manque pas de qualificatifs pour décrire ce qui s’est passé à l’école privée « Mother Francisca International Bilingual Academy » de Fiango, à Kumba (Sud-Ouest) samedi 24 octobre. Dans cette école, “j’ai vu quatre cadavres de jeunes camerounais, certains avec des crânes complètement ouverts”, s’est indigné le député dans une publication faite samedi. 

“Les habitants de Kumba doivent désormais dénoncer ces terroristes qui prétendent les protéger tout en les massacrant au quotidien”, a affirmé Lawson Tabot Bakia, s’alignant sur la position du gouvernement qui attribue aux sécessionnistes la responsabilité du massacre perpétré samedi matin à Kumba.

“De quoi étaient coupables ces enfants ? [six de 9 à 12 ans assassinés samedi et 13 grièvement blessés, NDLR]”, a questionné le député. 

“Nous ne permettrons plus à des voyous de ruiner à nouveau l’avenir de nos enfants […] de saboter notre année scolaire”, a-t-il affirmé, assurant que cette l’ambiance “sereine” prévalant à Kumba avait permis le retour en classes – depuis le 05 octobre – de plus de 10 000 élèves des sections élémentaire et secondaire.

“Le maire de la ville de Kumba, les maires des communes de Kumba 1er, 2e et 3e et moi-même avons pris l’engagement de payer les factures des blessés lors de l’attaque et d’apporter une aide financière aux familles qui ont perdu leurs enfants”, a ajouté l’honorable Lawson Tabot Bakia.

Cet article Cameroun/Massacre de Kumba: des terroristes qui prétendent protéger tout en massacrant (député) est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar