L’Offre Orange pour le Salut du Cameroun observe qu’à la suite d’une rencontre de leur mouvement Stand Up Cameroon en date du vendredi 18 septembre 2020 ainsi que des marches « pacifiques » du MRC en date du 22 septembre 2020, des citoyens camerounais membres de ces formations citoyenne et politique ont été interpellés, placés en garde à vue et puis en détention pour certains.

L’Offre Orange tient à relever le caractère arbitraire et illégal de ces arrestations qu’elle juge aux antipodes d’un Etat qui se veut et se dit démocratique.
Ces arrestations pour nous, participent d’un besoin du système autoritaire et dictatorial de Yaoundé de distraire l’opinion des questions essentielles de la vie de la nation notamment la suprême nécessité irréversible de la préparation d’un pouvoir de transition à la tête de l’Etat qui aura alors la mission de préparer l’avènement de la 3ième République.

L’Offre Orange dénonce une exagération des mobiles des rencontres des acteurs politiques ainsi que des abus d’autorité du système gouvernant. Elle condamne avec la dernière énergie ces arrestations, séquestrations et détentions arbitraires ; exige en conséquence la libération immédiate et sans conditions des personnes arrêtées, gardées à vue de manière abusive et écrouées illégalement en prison.

L’Offre Orange reste solidaire du « Black Friday » et demeure mobilisée à s’unir avec toutes les autres forces du changement (Formations politiques et syndicales, société civile) dans un processus révolutionnaire consensuel, organisé et structuré pour préparer ladite transition.

Fait à Yaoundé le 30 septembre 2020

Pour l’Offre Orange, le Vice-Président
Henri Oscar MENGUEDE MBASSI

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar