Dans le cadre de la Task force pour la lutte contre le désordre urbain, et dans le cadre de l’exercice 2021 le ministère de l’habitat et du développement urbain vient au secours de la Communauté Urbaine de Yaoundé.

L’occasion de la grande messe du football Africain qui se déroule au Cameroun s’y prête. Il s’agit pour le ministre Célestine Courtes d’anticiper sur les problèmes de mobilité à venir et permettre à la cité-capitale du Cameroun, non seulement d’offrir une belle fête de football à l’Afrique, mais également de faire de la CAN 2022 une opportunité d’attractivité économique. Elle était en conclave avec tous les acteurs de développement urbain le jeudi 21 janvier à Yaoundé.

On se souvient, il y a 18 mois, le constat a été fait. La dégradation persistante des conditions de mobilité dans la ville de Yaoundé. Énormes pertes de temps dans des embouteillages, une insécurité ; une pollution, l’implantation anarchique des activités informelles, l’absence d’un système fiable de transport urbain. La prolifération des modes de transport artisanal (taxis, cargos, mototaxis….).

Fort de ce contexte peu reluisant et au regard des missions dévolues au Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain, d’une part, et des compétences reconnues à la Communauté Urbaine de Yaoundé, d’autre part, Célestine Ketcha Courtès a présidé le 14 août 2019 une réunion de haut-niveau. Prenaient part à cette réunion, les acteurs importants de la lutte contre de le désordre urbain, dans le but d’apporter les solutions idoines à cette situation qui préoccupe le Chef du gouvernement.

Aussi, En application de la politique de décentralisation du Chef de l’Etat, S.E. Paul BIYA, Le Minhdu et les acteurs directes Parmi lesquels le Maire de Ville de Yaoundé et les maires d’arrondissement ont convenu de la mise sur pied d’une Taskforce. Avec pour but, dresser localement de manière concertée les problèmes identifiés. Sous la supervision du Préfet du Département du Mfoundi.

Dix huit mois après la mise en place d’une Talsk force pour l’amélioration de la mobilité urbaine dans la ville de yaounde, il fallait se concerter à nouveau pour évaluer l’évolution du programme. Ainsi, Pour faire suite aux besoins de financement exprimés par la taskforce pour l’exécution de son plan d’actions, le Minhdu a instruit le transfert de ressources budgétaires d’environ 295 millions FCFA à la CUY au titre de l’exercice 2021.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar