Détenus depuis mardi 3 novembre par un groupe d’hommes armés proches des séparatistes, ils ont été relâchés sous la pression de la société civile et religieuse et sans contrepartie financière nous a déclaré le président de presbyterian church.

Une libération qui intervient alors que l’enterrement des enfants assassinés dans leur école de Kumba le 24 octobre dernier avait lieu aujourd’hui dans le sud-ouest anglophone.

Etaient présents notamment le Premier ministre Joseph Dion Nguté et plusieurs membres du gouvernement.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar