Hier c’était Ngarbuh, aujourd’hui c’est Kumba, après l’indignation générale de Ngarbuh que c’est il passé ? Qu’est ce qui a changé ? La guerre dans le NOSO s’est-elle arrêtée ? Mais une chose est sûr, une semaine après Ngarbuh, l’émotion étant tombée, tout le monde est passé à autre chose laissant la famille des victimes face à son désarroi.

Par dignité pour les victimes de Kumba, nous devons nous taire, oui taisez-vous. Quand on a jamais pris un jet privé, on la boucle comme quand on ne sait pas ce que c’est que de perdre un enfant dans de pareil circonstance.

Oui taisez-vous, qu’avez-vous fait pour arrêter cette guerre ?
Oui taisez-vous, vous qui aidez à masquer la vérité : (le Cameroun est un pays de paix) ;
Oui taisez-vous, vous qui collaborez pour que cette guerre continue, elle a déjà fait 12.000 victimes ;
Oui taisez-vous, vous qui avez laissé que les rares personnes courageuses qui manifestaient pacifiquement contre la guerre au NONO soient arrêtées et torturées dans les goulags du tyran ;
Oui taisez vous, vous qui scandez sous tous les toits qu’il n’y a pas de guerre au Cameroun, ceux qui prétendent le contraire veulent déstabiliser le pays ;
Oui taisez-vous, vous qui cautionnez que l’Etat réprimande de façon barbare les avocats et professeurs qui manifestaient pacifiquement, ce qui est d’ailleurs à l’origine de cette guerre du NOSO ;
Oui taisez-vous, vous qui par votre silence complice avez enlevé les droits les plus élémentaires aux citoyens camerounais ;
Oui taisez-vous, car celui qui a revendiqué l’arrêt de la guerre dans le NONO avant les élections régionaux est actuellement prisonnier sans que ça n’émeuve personne ;
Oui taisez-vous, puisque vous avez si peur de revendiquer vos droits les plus élémentaires, alors que la mort plus que jamais rode. La peur est liberticide ;
Oui taisez-vous, puisque après vos indignations hypocrites, vous marcherez sur le sang de ces enfants pour aller voter dans quelques jours ;

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar