La présidence de la République avance la situation sanitaire due au coronavirus qui impose le respect des mesures barrières. Aucune nouvelle programmation avancée.

Le communiqué du ministre, Directeur du cabinet civil (DCC) de la présidence de la République a été rendu public le 4 janvier 2021. Tel qu’il se susurrait déjà dans les couloirs de la République, les très attendues cérémonies de présentation des vœux au chef de l’Etat n’auront pas lieu à date.

Le DCC Samuel Mvondo Ayolo a fait savoir qu’elles sont « déprogrammées en raison des mesures barrières adoptées par le gouvernement camerounais pour freiner la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus ». Sans précisions sur un nouveau calendrier.

Ainsi, pour la première fois sous le « Renouveau », la cérémonie d’échanges de vœux entre le président et les corps diplomatiques accrédités à Yaoundé d’une part, et d’autre part entre le président de la République et les corps constitués nationaux n’auront pas lieu. Renvoyées aux calendes grecques. Idem pour le cérémonial traditionnel avec la première dame du Cameroun. Une décision attendue par des observateurs de la scène politique camerounaise.

En effet, les cérémonies sus-citées sont des moments de grands rassemblements au palais de l’Unité. Le gouvernement n’ayant pas officiellement levé la mesure barrière limitant les rassemblements à 50 personnes, il était difficilement envisageable d’organiser les cérémonies de présentation des vœux avec tous les diplomates et tous les dirigeants des institutions de la République.

Cette mesure est également la conséquence logique d’une autre mesure prise quelques mois plus tôt : les cérémonies marquant la célébration de la fête de l’Unité, le 20 mai 2020, avaient déjà été annulées.

Le Cameroun a enregistré le premier cas de coronavirus sur son sol en mars 2020. Aujourd’hui, près de 25 000 cas ont été identifiés pour près de 500 décès.

Cet article Cameroun : les cérémonies de présentation des vœux de nouvel an au chef de l’Etat « déprogrammées » est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar