Des médiateurs se réclamant du groupe Beti Be Nanga ont conduit une mission, visant à éteindre le feu entre Jean Pierre Amougou Belinga et Ernest Obama.

Lire le rapport

La mission de médiation du groupe Beti Be Nanga vient d’achever ce jour 22 Juin 2020 à 18h ses efforts et actions de conciliation et d’apaisement dans ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Obama Ernest Groupe Anecdote du PDG Amougou Belinga. La médiation a fait tout ce qu’elle pouvait modestement faire dans un climat difficile et n’a ménagé aucun effort, de jour comme de nuit, pour que cette affaire trouve une issue dans un cadre familial, selon les us et coutumes de nos traditions et sans préjudice des graves torts ou dommages qui auraient causés au principal plaignant, le Zomloa et patriarche Amougou Belinga.

Au terme de nos efforts, nous nous en remettons désormais à la sagesse et à la conscience des uns et invoquons le concours des esprits de nos ancêtres pour la suite qui ne dépend plus de nous.
Nous remercions sincèrement le patriarche Amougou Belinga pour l’écoute et l’oreille attentive qu’il nous a accordé ces derniers jours malgré son état de santé chancelant et continuons de solliciter jusqu’au bout son indulgence et pardon en faveur de son fils Obama. Nous remercions également Ernest Obama pour sa collaboration avec les médiateurs.

Nous constatons ce soir que cette affaire a pris une ampleur et une tournure qui transcendent le cadre même de sa survenance et impliquent une synergie d’interventions de bonne volonté de tous horizons et de tous niveaux, au Cameroun et à l’étranger, qui œuvrent pour une issue apaisée. Nous espérons que tout cela contribuera aussi à sortir cette affaire des arcanes du judicaire pour la poser sous l’arbre à palabres familiales.

La médiation Beti be Nanga

Share:

Avatar

author

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.