Le 11 avril 2021, 200 000 doses de Sinopharm seront réceptionnées. C’est un don de la Chine.

C’est officiel, la campagne vaccinale anti- Covid-19 au Cameroun commencera avec le vaccin Sinopharm. D’ici le 11 avril 2021, 200 000 doses de ce vaccin seront réceptionnées au Cameroun, annonce le secrétaire permanent du Programme élargi de vaccination (Pev), le Dr Tcho Kfe Shalom. C’est un don du gouvernement chinois. Selon le secrétaire permanent du Pev, ce vaccin est approuvé dans plus de 30 pays. Son efficacité est également sûre. Il a été approuvé par la commission du médicament du Cameroun, dit le Dr Tcho Kfe Shalom.

La logistique et le dispositif sont déjà mis en place. « La vaccination anti-Covid-19 pourrait démarrer dans les jours à venir », rassure le secrétaire permanent du Pev. Le plan vaccinal et celui de distribution dans les dix régions sont prêts. « Pour l’instant, nous avons identifié 243 centres de vaccination à travers le pays pour cette première allocation sur les 522 que prévoit notre plan. Dans les grandes villes, des sites spéciaux ont été aménagés.

CAMEROUN -Analyse : Le Pr MENDO ZE n’a pas été gracié par le chef de l’Etat

A Yaoundé, nous avons par exemple le palais polyvalent des Sports, le musée national et le palais des Congrès », explique le secrétaire permanent du Pev. Le vaccin n’étant pas obligatoire, il y a tout de même des critères pour le recevoir. L’objectif premier étant une immunité collective, le secrétaire permanent du Pev réitère les recommandations faites par le conseil scientifique:

« Ceux qui voudront se faire vacciner et qui seront éligibles le seront. Il faut rappeler que ce n’est pas pour tout le monde. Le conseil scientifique a identifié les groupes prioritaires. Tel que recommandé, nous nous limiterons d’abord aux personnes à risque, les plus exposées comme les personnelsde santé ; les catégories professionnelles qui sont en contact avec le maximum de personnes. Il s’agit des enseignants, des agents de police ; les personnes présentant des comorbidités comme : le cancer, la tension, l’obésité ; les personnes de plus de 50 ans. Les personnes de moins de 50 ans quant à elles ne sont pas éligibles ; sauf si elles sont concernées par les comorbidités ».

Le flux rss de camer.be

Share: