Le ministre camerounais de la Santé publique, Manaouda Malachie n’a-t-il rien à faire?

De toute façon, dans une vidéo qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux, le ministre de la Santé publique bat campagne pour que sa fille Manaouda Waren gagne l’élection pour le poste de président de la coopérative du Collège de la Retraite de Yaoundé.

Il s’agit d’un collège catholique huppé, et accessible uniquement aux familles nanties. Le collège de la retraite est situé en plein coeur de Yaoundé la capitale politique du Cameroun, non loin de la maison de la radio.

Dans une vidéo où il se tient aux côtés de sa fille Waren Manaouda, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie demande aux électeurs ( élèves du collège de la Retraite), de voter pour sa fille, afin que celle-ci devienne présidente de la coopérative du collège de la Retraite. Le membre du gouvernement qui les tout premiers jours de sa nomination comme ministre, avait déclaré n’avoir pas versé des pots de vin pour obtenir le concours de École nationale d’administration et de magistrature (Enam), mais réussi par son seul travail, appelle à voter pour sa fille, tout en demandant que cela soit fait le respect des mesures barrières contre la Covid-19.

Une subtilité qu n’a pas échappé à la critique qui y voit une façon inique pour Manaouda Malachie de donner un coup de pouce à sa fille, au lieu de la laisser se battre contre ses concurrents.

Une initiative très mal perçue par les internautes qui se demandent pourquoi un ministre va influencer un vote, au lieu de laisser sa fille convaincre les électeurs par son programme. La coopérative dans un établissement scolaire est une instance chargée de gérer les activités culturelles, artistiques et sportives.

Découvrez la vidéo dans laquelle le ministre de la Santé publique bat campagne pour que sa fille prenne la présidence des élèves du collège de la Retraite.

 

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar