24h après la suspension de la taxation des téléphones mobiles, tablettes et modems par voie numérique, le ministère des finances instruit les chefs secteur des Douanes de mettre en place un mécanisme efficace de recouvrement des droits de douanes sur les téléphones portables, tablettes et modems en passant par le renforcement du dispositif de surveillance, de prise en charge et de dédouanement de ces terminaux importés.

Ainsi, il reviendra, si ce dispositif est effectif aux importateurs de payer les frais de douanes et non aux utilisateurs comme cela était préalablement envisagé.

Pourquoi vouloir au départ imposer aux utilisateurs de à payer cette taxe si tant est qu’on pouvait renforcer le dispositif de surveillance lors de leur entrée au Cameroun ?  Est-ce à dire que le ministère des finances et ses acolytes visaient autres choses en déplacement le moyen paiement de ces droits par voie numérique et en l’imputant aux utilisateurs ?

Pourquoi n’avoir pas tout simplement au départ procédé à ce renforcement du dispositif de surveillance ? Tout compte fait, il y a anguille sous roche.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar